La pratique manuelle ostéopathique n’est pas, à ce jour, une pratique régulée en Ontario. Elle n’est donc pas remboursée par le Programme ontarien d’assurance Santé (Ohip).

Mais de nombreux plans d’assurance santé complémentaires prennent en charge le remboursement de consultations chez un praticien manuel ostéopathique.

En effet, s’il n’existe pas d’ordre des praticiens manuels ostéopathiques en Ontario,  il existe par contre plusieurs associations professionnelles, toutes composées d’un regroupement de praticiens. Ces associations ont pour objectif de représenter la profession et de garantir un certain niveau de qualité et de sécurité dans la pratique de leurs adhérents.

Certaines de ces associations professionnelles peuvent être reconnue par des Programmes privés d’assurance de santé complémentaire. De ce fait, ces assurances pourront activer le remboursement au patient de la facture d’une séance.

Ce qu’il faut savoir

  • Chaque praticien manuel ostéopathique est libre de décider du tarif et de la durée de ses consultations
  • Il n’est pas nécessaire de présenter sa carte OHIP lorsque l’on consulte un praticien manuel ostéopathique.
  • On peut prendre RDV avec un praticien manuel ostéopathique sans obligation d’une visite préalable chez son médecin traitant, ni obligation d’une prescription.
  • Le praticien manuel ostéopathique ne se substitue en aucun cas à un médecin, et toute déficience de santé nécessite une prise en charge médicale avant tout.

 

REMARQUE IMPORTANTE : Chaque Assurance complémentaire a sa propre politique de remboursement. Mais toutes vous demanderont que votre praticien manuel ostéopathique soit adhérent à une association professionnelle reconnue, si vous souhaitez vous faire rembourser votre séance.

La facture que vous remet votre praticien doit comporter la preuve de son adhésion à une association professionnelle reconnue par votre assurance complémentaire.

Le meilleur moyen de connaître les modalités de remboursement de votre Assurance complémentaire est de vous en rapprocher.